Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - pédagogisme

Fil des billets

vendredi 25 avril 2014

Les compétences à l'école ....et l'Europe


competences.jpgLes compétences … c'est à la mode ! Essayons d'y voir un peu plus clair!Cette notion de compétences s'est d'abord implantée en collège via le livret de compétences. Les professeurs doivent se référer à des grilles de compétences et à partir de celles-ci évaluer chaque élève . Une grille , c'est généralement un tableau à plusieurs colonnes : items , explication des items , indications pour l'évaluation . Que lit-on, pour donner quelques exemples, dans la colonne « items » ?

**Dire : S’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié, dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts

**Lire : Lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus....

Ces deux exemples suffisent à montrer que cette notion de compétence semble au premier abord séduisante et pour un enseignant qui a le souci de faire réussir ses élèves cela peut sembler être une méthode d'évaluation miracle.

Du collège , l'évaluation par compétences s'est propagée en lycée . En physique-chimie ,pour prendre l'exemple d'une discipline que je connais bien  on peut lire dans les grilles d'évaluation : Analyser , réaliser , communiquer , 3 compétences à évaluer pour un candidat au baccalauréat lorsqu'il passe les épreuves expérimentales (ECE). Un professeur de physique ne peut qu'adhérer à ce genre de démarche qui va permettre de tester les capacités d'analyse , de savoir et savoir-faire de l'élève. Là encore l'enseignant peut y voir une aide dans l'évaluation de ses élèves.

Lire la suite...

jeudi 1 septembre 2011

Les pédagogistes sauveront-ils l'école ?

Les pédagogistes , qui sont-ils ? pedagogistes.jpgQui sont-ils, ceux que l’on nomme « les pédagogistes » ? Une chose est certaine , ils font la loi à l’Education Nationale depuis plus de 20 ans . Les « Sciences de l’Education » leur servent de socle pour avancer leurs théories « fumeuses » . A vrai dire , cette science n’a de scientifique que le nom . Elle a abreuvé les IUFM (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres) . Merci à ces IUFM , maintenant supprimés (ouf !) qui ont permis souvent aux enseignants formateurs de gravir plus rapidement les échelons que les autres . Il reste cependant qu’ils ont réussi à formater ces jeunes professeurs avant qu’ils soient jetés dans la cage aux lions !
La « méthode de lecture globale » , dont trop d’enfants ont eu du mal à se remettre, « La main à la pâte » développée dans le primaire pour faire redécouvrir à ces jeunes élèves ce que d’éminents scientifiques ont mis des années à découvrir eux-mêmes (l’élève doit lui-même construire son propre savoir) , la « pédagogie du jeu » pour ces élèves qui ne se sentent pas très bien à l’école et qu’on espère ainsi « récupérer ».......... voilà quelques exemples dont se gargarisent ceux qu’on appelle « les pédagogistes » Ce qui distingue les pédagogistes des républicains Ces pédagogistes se distinguent de ceux qu’on appelle « les républicains ». Brièvement les pédagogistes diront d’eux, des républicains, que ce sont des nostalgiques de la vieille école , autrement dit , en caricaturant un peu , qu’ils vivent en dehors du temps présent, qu’ils en sont encore à une époque où la majorité des élèves n’allait pas au-delà du certificat d’études. C’est de toute évidence une caricature qui permet aux pédagogistes de se faire passer pour « les meilleurs » , eux les bien-pensants, les sauveurs de l’école de demain ! Dans son livre « le pacte immoral » , Sophie Coignard , a manifestement bien compris où le bât blesse. Essayons , en quelques lignes , donc en faisant simple (voire un peu simpliste) de dire ce qui les distingue sur le terrain :

Lire la suite...